Featured Challenge #20 – Explorer l’univers- Texte #1

Découverte

Un texte original écrit par François

Leekt était nerveux. Dans quelques minutes, il se poserait sur la planète inconnue. Elle se trouvait dans un petit système, aux confins de la galaxie, dans une région inexplorée. Depuis trois cents ans que Leekt explorait ce secteur, il n’avait eu qu’une idée en tête, obtenir un contrat d’exploration des régions inconnues. Seulement, on ne les donnait que rarement car la plupart des explorateurs ne revenaient pas.

Lui avait obtenu le sien en reconnaissance de sa découverte des planètes minières du secteur de Kreedan, qui avait permis à son peuple de se développer et de conquérir la moitié de la galaxie. Leekt amorça la descente dans l’atmosphère et activa ses propulseurs avant pour amortir la chute. C’était la phase la plus critique du voyage et s’il réussissait, il serait sur la planète. S’il échouait, eh bien…

Au fur et à mesure de la descente, le paysage se découvrait sous la couche de nuages. C’était une terre aride, sableuse, peuplée à certains endroits de buissons épineux et d’arbres rachitiques. Leekt avait passé un an dans le système, à étudier les différentes planètes pour déterminer laquelle aller voir. Celle qu’il avait choisie était non seulement riche en vie, mais en plus peuplée d’êtres intelligents! Cela faisait un an qu’il étudiait sa topographie afin de trouver un site de descente.

Ce site était situé sur le continent principal, à l’Est, à une centaine de kilomètres de l’océan. Il y avait une ville à deux cents kilomètres au Nord. Les habitants de la planète vivaient de l’agriculture et de l’exploitation minière, caractéristiques des civilisations en cours de développement (le consortium des droits des peuples refusait que l’on dise “sous-développées”) ou de colonies de civilisations multi-planétaires.

Leekt fit atterrir le vaisseau et se détendit. Il avait posé le vaisseau en sécurité. Il activa le système furtif du vaisseau et décida de prendre un peu de temps pour se reposer, avant de partir explorer la zone. De toute façon le soleil était bas sur l’horizon et la nuit serait bientôt là.

***

Il faisait encore sombre quand les alarmes de proximité du vaisseau sonnèrent, alertant et réveillant Leekt. Il bondit de son alcôve de repos et s’approcha de l’écran de contrôle des détecteurs. L’analyse des données révéla qu’il s’agissait de deux créatures d’environ trois tonnes qui s’approchaient du vaisseau par le Nord-Est.

Leurs vitesses de déplacement indiquaient qu’elles avançaient d’un pas assez rapide et qu’elles arriveraient à hauteur du vaisseau dans quelques instants. Leekt ne pouvait en savoir plus avec les détecteurs car ils ne pouvaient donner que la masse, le nombre et la vitesse des objets. Il était inquiet car ces deux créatures qui approchaient ne pouvaient que laisser deux possibilités. Soit elles avançaient sur le vaisseau parce qu’il était sur leur chemin, ce qui signifiait qu’elles n’étaient pas conscientes de sa présence, soit les deux créatures servaient de montures. En effet l’étude de la faune de la planète avait révélé que les seuls animaux aussi gros était des herbivores primitifs servant de monture et de bétail à l’espèce intelligente.

Leekt décida qu’il devait sortir pour être fixé. Il mit sa combinaison de survie. La planète n’était pas toxique pour lui, mais cette tenue paramétrée sur ses signes vitaux personnels pouvait anticiper la moindre modification dans l’environnement ou la physiologie de Leekt et le protéger presque instantanément. Il fixa à sa ceinture son pistolet énergétique et son mini drone d’observation et ouvrit le sas.

***

L’après midi touchait à sa fin, Sven rentrait ses dronks, comme tous les soirs. C’était nécessaire à cause des skeels qui sortaient de leur terrier et chassaient la nuit. Depuis qu’il avait acheté son terrain en bordure des terres désolées, dix ans plus tôt, Sven avait appris à élever ses dronks – de lourdes créatures reptiliennes, qui bien qu’originaires d’une lointaine planète étaient adaptées aux conditions arides des terres de l’Est de New Horizon – en fonction du cycle de vie des skeels.

Les skeels étaient des sortes de gros insectes à quatre pattes. Leurs yeux composés hyper sensibles les empêchaient de sortir la journée et ils chassaient donc en groupe, la nuit. Sven était donc en train de rentrer ses dronks dans la douce lumière rosée du soleil couchant quand quelque chose attira son regard en direction du Nord. Un vaisseau descendait dans une gerbe de feu, prenant la direction des terres désolées.

Ce qui frappa Sven, ce n’était pas le fait qu’un vaisseau atterrisse. Cela arrivait plusieurs fois par jour. Les cargos et les vaisseaux marchands du système faisaient la liaison entre New Horizon et les planètes de la fédération, y compris la Terre. Non, ce qui le frappa c’était que le vaisseau atterrissait à l’opposé de la ville de Horizon Prime. Or le seul spatioport du continent était situé dans cette ville, à deux cents kilomètres au Nord de la ferme de Sven! Le vaisseau termina sa course dans les terres désolées et l’absence d’explosion confirma à Sven qu’il s’était volontairement posé là.

Il regarda vers l’Est et s’aperçut que le soleil était déjà bas sur l’horizon, et que l’heure n’était plus à aller se promener. Il ferma la porte du hangar à dronks  après les avoir comptés et regagna sa maison. Il se rendit compte que le soleil s’était couché et que les premiers crissements d’appel des Skeels résonnaient dans les collines.

“Tu en as mis du temps pour rentrer les bêtes!” lui dit Lisa, sa femme.

-Je sais! Figure-toi qu’alors que je rentrais les dronks dans le hangar, j’ai vu un vaisseau se poser dans les terres désolées!

-Se poser ou s’écraser?

-Se poser. Donc demain je vais aller jeter un œil.

-Je t’accompagne dans ce cas!

-Ce n’est pas raisonnable, cela pourrait être dangereux.

-Bien sûr que c’est probablement dangereux! Mais je suis meilleure que toi au tir! Tu raterais un skeel amputé des quatre pattes à trois mètres de distance!

– Dis-donc, veux-tu bien arrêter de te moquer chérie? Bon. On partira demain matin avant que le jour se lève.

-Tu n’as pas peur des skeels?

-Non, on prendra deux dronks sur lesquels on posera les projecteurs. Ça éloignera les prédateurs. En attendant, mangeons et allons nous coucher.”

***

Sven se réveilla après une nuit agitée. La question du vaisseau l’avait perturbé toute la nuit. Il se leva et s’habilla rapidement. Puis il réveilla sa femme et se rendit dans la cuisine pour préparer un petit déjeuner copieux, la journée risquant d’être longue et éprouvante. Alors qu’il découpait quelques lanières de ciritus – une plante très nourrissante importée par les vaisseaux marchands de la fédération – sa femme entra dans la cuisine.

“Que penses-tu de ce vaisseau? Tu crois qu’il s’agit de contrebandiers?

-Non c’est peu probable, les contrebandiers ne se seraient pas autant approchés de Prime. Je pense qu’il s’agit d’autre chose. Et puis le vaisseau avait l’air différent des vaisseaux de contrebandiers. A vrai dire, je ne connais aucun peuple de la fédération qui soit connu pour construire de tels vaisseaux. C’est pour ça que je veux aller voir. Et grâce à la nuit nous serons moins repérables de loin. Mangeons et allons préparer les dronks.”

Sven et Lisa prirent leurs repas puis partirent dans le hangar à dronks pour harnacher les bêtes. Chaque dronk était équipé d’un projecteur qui envoyait un faisceau de lumière blanche sur 200 degrés . En attachant un harnais à l’avant du dronk de tête et un à l’arrière on arrivait à créer un cercle de 5mètres de diamètre qui les protégerait des skeels.

Une fois les bêtes prêtes, les deux fermiers se mirent en route. Ils suivirent un sentier à flanc de colline. Les skeels les observaient avec intérêt, sans jamais s’approcher du convoi. Ils arrivèrent sur une crête puis descendirent dans une combe et les végétaux qu’ils voyaient leur indiquaient qu’ils avaient pénétré dans les terres désolées.

***

Advertisements

One thought on “Featured Challenge #20 – Explorer l’univers- Texte #1

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s