WWW#22 – Expectations – Texte #3

Le messager

Texte original par françois1986

“Mon nom est Jeremi Fabre. Ce nom est évidemment un nom d’emprunt car mon nom originel se traduirait en Français: Guerrier agile. En effet, je suis né dans l’actuelle Allemagne il y a des milliers d’années.

A cette époque, notre espèce se nourrissait en chassant des mammouths. J’étais le meilleur de ma tribu. Un matin, alors que je traquais un cerf, que j’avais blessé, je vis une vive lumière qui flottait devant moi. La peur m’envahit soudain, une peur mêlée à la faim qui me tiraillait depuis deux jours.

Mon dilemme était simple. Soit je laissais tomber ma proie et rebroussais chemin au risque de ne pas manger encore pour quelques jours, soit je ravalais ma peur et fonçais tête baissée dans la lumière pour passer à travers et finir ma traque. La faim eut raison de ma peur.

Alors que je traversais la lumière, une vive douleur parcourut mon corps. C’était la plus forte douleur que j’avais ressentie de toute ma vie. Et puis mon esprit s’embruma et ce fut le noir. Je me réveillais dans la forêt, sans aucune douleur, avec la sensation que mon corps était différent, sans pour autant savoir en quoi. Je me relevais, les membres engourdis par l’immobilité de l’inconscience.

La lune brillait haut dans le ciel, preuve que la nuit était tombée depuis fort longtemps. Je constatai également que le cerf était mort exactement à un mètre derrière l’emplacement de la lumière.

Je devais agir. J’entrepris de dépecer le cerf, puis j’allumai un feu et me mis à cuire la viande. Ce repas fut réconfortant après ce que j’avais vécu. Une fois mon repas terminé, je pris des morceaux de viande pour la route puis je roulai la peau du cerf pour l’embarquer. Je devais rentrer au village car cette peau permettrait à mes amis de confectionner des vêtements.

Après plusieurs heures de marche, je me retrouvai nez à nez avec un lion des cavernes, un gros mâle. Seul je n’avais aucune chance. Malgré tout, je me défendis avec l’énergie du désespoir. Mais il sauta sur moi et d’une seule morsure me fit exploser le crâne. Seulement, au lieu de mourir, je fus pris d’un spasme et chaque partie de mon être s’illumina subitement, faisant fuir le lion. Chaque molécule, chaque atome se rassemblait et se raccrochait à mon corps, et en quelques minutes je fus de nouveau entier.

Voilà pourquoi je suis si âgé. Je ne peux pas mourir. J’ai tout essayé, j’ai sauté dans un volcan mais mes atomes se sont déplacés dans un endroit en sécurité pour me régénérer, car oui chaque particule est douée de conscience et s’obstine à reconstruire mon être quoi qu’il m’arrive.

J’ai également pris une bombe atomique, la foudre, plongé dans le soleil, subi une noyade, fait des guerres, mangé de la dynamite, avalé tout les poisons possibles.

J’ai tout essayé. Mais à chaque fois, je me reconstruis, cela prend plus ou moins de temps. Le plus long a été de sortir du soleil, regagner la terre et me régénérer : cela m’a pris six cents ans. Inutile de vous dire que je vis seul, personne n’acceptant de vivre avec un être qui ne meurt pas. J’ai tout vu, chaque époque de la terre depuis la lumière, dans chaque pays.

J’ai pratiqué d’innombrables activités, de conseiller de Pharaon à prêtre de Zeus à Athènes, en passant par soldat, mineur sur alpha centauri VI. Cela fait exactement huit cent cinquante et un mille deux cent cinquante sept ans que je vis. J’attends la mort depuis mes vingt-huit ans, depuis le jour où j’ai plongé dans la lumière.

Il y a dix mille ans, j’ai atteint mon ultime voyage, Sagittarius A. J’ai mis longtemps pour le trouver mais le temps n’a pas de sens pour moi. Et donc il y a dix mille ans, j’ai plongé dans ce trou noir. La masse et la pression m’ont détruit des milliards de fois mais je me régénère et me reconstruis en permanence. Cela ne me fait aucun mal. Pourquoi un trou noir ? Parce que depuis qu’on a découvert leur existence, on dit que même la lumière ne peut s’en échapper.

Je me dis qu’une fois passé le trou noir je serai comme mort, pas de lumière donc pas de régénération. Je vous transmets ce message pour vous exprimer ma fierté : je serai le premier être humain à franchir un trou noir et à pouvoir en témoigner. Ce témoignage ne vous parviendra sûrement pas mais je tente le coup. Adieu humanité, j’espère trouver la nuit éternelle que j’attends depuis si longtemps!”

 ***

Ce matin, le télescope de la station interstellaire 4 a capté une émission de rayon X. Elle provenait du centre de la Voie Lactée, dans le trou noir Sagittarius A. Après vérification par plusieurs comités, il a été déclaré que cette source de rayon X est un message, et que ce message est authentique. C’est historique : le 8 Terra de l’an mille de l’Entente Humaine Interstellaire, un humain a franchi un trou noir!

Advertisements

4 thoughts on “WWW#22 – Expectations – Texte #3

  1. Merci pour ton commentaire :). Je m’inspire de mes lectures pour écrire. Je n’ai pas lu les livres dont tu parles mais j’ai beaucoup lu de science fiction et je m’inspire de ce genre mais aussi d’autres lectures pour écrire la plupart de mes textes. Au plaisir

    Liked by 1 person

  2. C’est intéressant comme tout! J’adore lire tes textes, François. Tu manies l’art de raconter des histoires, à l’Histoire et à la science – le tout assemblé et revisité par ta perspective donne un ensemble très original.

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s