WWW#34 – A Mosaic – Text #1

Le Seuil

Texte original par Ninefifteen

Lire la partie précédente

Ayla émergeait peu à peu du sommeil. Elle s’était endormie lovée contre sa sœur, le bras de celle-ci enveloppant sa taille comme un bouclier. Elle sentait sa respiration calme et régulière — Fawn dormait sans doute encore. Ayla avait besoin de ce moment de sérénité rassurante alors elle s’autorisa à le faire durer un peu plus, gardant les yeux fermés…

Quand elle les rouvrit, elle le regretta presque. Elle mit un instant avant d’intégrer pleinement le décor inattendu qu’elle avait sous les yeux : le tronc d’arbre, la rivière, la nature avaient disparu, et elle n’avait dans son champ de vision qu’un mur de pierre… arrondi… avec des meubles à l’ancienne et des fenêtres…

Elle écarta le bras de Fawn pour se redresser, le cœur battant. C’était sous un arbre qu’elles étaient tombées de sommeil, elle en était certaine. Alors comment pouvaient-elles se réveiller dans la pièce ronde de la veille ? Continue reading

WWW#28 – Failure – Texte #2

Quelqu’un de bien

Texte original par Ninefifteen

Nous vous suggérons vivement de lire la partie précédente 🙂

Après mon aveu et le pardon d’Ayla — auquel je ne m’attendais pas et que je reçus comme une bénédiction — la porte de la salle se déverrouilla, comme par enchantement. Nous en sortîmes sans demander notre reste, et Ayla, me tenant par le poignet, me guida au dehors, vers le jardin où elle avait atterri. Il n’y avait personne, tout était calme. A en juger par la luminosité ambiante, c’était la fin d’après-midi.

Nous décidâmes d’arpenter le jardin dans la direction opposée à la bâtisse, pour trouver un endroit où nous cacher — le temps de réfléchir à notre situation et à une manière de nous en sortir. Nous avançâmes, attentives aux alentours, parlant peu — nous étions encore sous le coup de l’émotion. Ayla finit par se dérider et me raconta comment la lumière violette l’avait déposée en douceur dans l’herbe. J’étais soulagée qu’elle n’ait pas eu mal — contrairement à moi qui avais pris le bitume en pleine face. J’acceptai toutefois bravement mon infortune, la mettant sur le compte de mon péché, de ma dette envers l’équilibre universel et surtout envers Ayla. Continue reading

WWW#25 – Restricted access – Text #1

Vérité

Texte original par Ninefifteen

Il vous est vivement conseillé de lire le texte qui précède 🙂

Ayla avait atterri sans heurt, dans l’herbe d’un vaste jardin. Il était structuré, soigneusement entretenu, riche de plantes toutes plus épanouies les unes que les autres, et rappelait les parcs entourant les châteaux de jadis. Ayla repensa aussitôt à une bâtisse de ce genre qui se trouvait en périphérie de Zhashell et où sa sœur l’emmenait parfois, lorsqu’elle était petite — sa sœur. Son cœur se serra. Elle vivait seule avec Fawn depuis qu’un accident avait emporté leurs parents. Ayla avait treize ans à l’époque, et Fawn s’était retrouvée à devoir l’élever. Depuis, elles étaient tout l’une pour l’autre…

Ayla se demanda si Fawn avait sauté dans le gouffre à sa poursuite — elle en était bien capable. Elle aurait donné cher pour être à ses côtés à ce moment — dans cet endroit dont elle ignorait tout, dans cette situation insensée.

Il n’y avait personne aux alentours alors elle décida d’avancer. Tout droit. Ce n’était pas en restant là où la lumière violette l’avait déposée qu’elle apprendrait quoi que ce soit qui puisse l’éclairer. Continue reading

WWW#24 – Scent – Texte #3

screen-shot-2016-12-23-at-21-41-42

Une Note d’orange

Texte original par Ninefifteen

Je ne sais pas comment tout cela a commencé. Et encore moins pourquoi. Ni ce qui se cache derrière les derniers… événements.

Toujours est-il qu’hier soir encore, j’étais au feu d’artifice de la Fête de l’Eté, sur la plage de la ville côtière de Zhashell, où j’ai toujours vécu. Comme tous les ans la foule était dense, communiant dans une atmosphère de joie et de partage, inondée de couleurs enchanteresses et de clameurs émerveillées. L’air était si chargé d’iode que j’aurais presque pu le goûter.

J’étais arrivée un peu tard, prise encore une fois par mon travail — cela aurait-il changé quoi que ce soit à ce qui s’est passé, si seulement j’avais été à l’heure ? Continue reading